Contribution finale

Internet du futur :
vers un « cahier des charges »

________________

Introduction

En réponse à la consultation publique sur l’internet du futur organisée par le secrétariat d’Etat chargé de la Prospective et du développement de l’économie numérique , la Fing, Silicon Sentier et l’Isoc France, ainsi qu’un certain nombre d’individualités marquantes de l’internet français, ont choisi de produire ensemble une contribution publique.
Ce groupe  se compose pour l’essentiel de non-techniciens, qui ont néanmoins de l’internet un usage quotidien et professionnel pour publier, innover, produire.
Par conséquent, notre contribution propose plutôt les éléments d’un « cahier des charges » de l’internet de demain, envisagé par des « grands utilisateurs », qu’une série de recommandations techniques précises.
Les questions posées par l’internet et ses usages ne trouvent certes pas toutes leurs réponses dans l’architecture et les technologies du réseau lui-même. Beaucoup de réponses relèveront des applications et des services, des utilisateurs et de leurs organisations, de la régulation ou de l’écologie des usages. Dans le cadre de cette consultation, nous avons choisi de nous focaliser sur ce que l’on devait demander au réseau internet – et par symétrie, sur ce qu’il vaudrait mieux ne pas lui demander.
C’est pour mieux explorer aussi ce second terme de l’alternative – ce que l’on ne devrait pas demander au réseau – que nous avons décidé d’évacuer (pour l’instant du moins) des infrastructures d’applications aussi importantes que le web. Cela nous aura notamment permis de repartir de questions trop rarement posées : qu’attendons-nous vraiment de l’internet ? Que sommes-nous prêts à sacrifier pour l’obtenir ?
Nous espérons que ce court texte apportera un éclairage utile et complémentaire des autres contributions.
Il demeure ouvert aux critiques, commentaires et enrichissements sur ce site.

Daniel Kaplan, Jean-Michel Cornu et Hubert Guillaud, Fing
Marie-Vorgan Le Barzic et Marie-Noéline Viguié, Silicon Sentier
Gérard Dantec et Laurent Ferrali, Isoc France

Télécharger le document complet (.pdf)

Introduction
1. A quels problèmes s’agit-il de répondre ?
2. Des non-dits qui obscurcissent le débat
3. Efficience et universalité : au fond, que demande-t-on à l’internet ?
4. Les objets, les sujets : deux nouveaux objectifs pour l’internet du futur
5. Conclusion : les trois priorités

________________

Membres du groupe de travail

Les participants sont intervenus à titre individuel. Les idées exprimées dans ce document ne reflètent pas nécessairement celles de leurs employeurs ou organisations. La présence dans la liste des participants n’implique pas non plus une adhésion à chacune des idées et propositions de ce document.

Olivier AuberCreditImages
Baptiste Cammareri
Jean-Marie Chauvet
Nathalie Colombier
Dominique Dardel
Jean-Marie Dazin
Olivier Desbiey
Fabrice Epelboin
Monique Epstein
Laurent Ferrali
Vincent Fillion
Francine Halfen
Isabelle Galy
Laurent Gille
Damien Guennif
André Gunthert
Thomas Lang
Jean-Marc Manach
Kouam Mensah
France Miremont
Gilles Misrahi
Pierre Mounier
Tristan Nitot
Nicolas Nova
Gilles Pansu
Franck Perrier
Margault Phélip
Damien Roussat
Sylvie Sassi
Christel Sorin
Mohsen Souissi
Christophe Tallec
Yannick Tamèze
Laurent Vieille

Publicités

Une réponse à “Contribution finale

  1. Pingback: Olivier Auber (olivierauber) 's status on Tuesday, 14-Jul-09 23:11:29 UTC - Identi.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s